Titre
FERMER CETTE FENÊTRE
Signesvitaux du Grand Montréal 2008 Site Internet de la Fondation du Grand Montréal
Commentez Signes vitaux
entete
  • En 2007, 14,8 % des adultes montréalais se
    déclaraient obèses, contre 11,8 % à Toronto et 8,6 %
    à Vancouver.  Ce taux d’obésité était légèrement
    inférieur aux moyennes québécoise (15,3 %) et
    canadienne (16 %), mais il est en hausse si on le
    compare au taux de 2003 (13,6 %).1


    Taux d'obésité,
    RMR de Montréal, Toronto et Vancouver,
    2003, 2005, 2007

  • De 2003 à 2007, la proportion des résidants de 12 ans
    et plusde la grande région qui s’adonnaient à des loisirs
    actifs a diminué, passant de 46 % à 44,7 %.2
  • En 2005, les jeunes de 5 à 14 ans habitant Montréal, Toronto et Vancouver participaient moins régulièrement (47 %) à des activités sportives organisées que les jeunes de plus petits centres urbains (58 %).  Ainsi, habiter une grande métropole nuirait à la pratique régulière d’un sport.  La participation sportive des jeunes Canadiens a baissé au cours des treize dernières années : en 1992, 57 % des jeunes de 5 et 14 ans s’adonnaient à des activités sportives organisées comparativement à 51 % en 2005.3
Le programme « Ma santé, je l’améliore » de Toujours ensemble.
Le programme « Ma santé, je l’améliore »
de Toujours ensemble.
  • En 2003, la moitié (51 %) des jeunes de 6e année de l’île buvaient du lait moins de trois fois par jour. En outre, le tiers (34 %) consommaient quotidiennement une boisson gazeuse et 42 % mangeaient des croustilles.  Par contre, fait plus encourageant, près de huit enfants sur dix (78 %) affirmaient manger des fruits et légumes au moins cinq fois par jour.4
  • Après plusieurs années de baisse, la proportion de fumeurs a augmenté de 4,2 % au cours des deux dernières années, pour atteindre 24,8 % en 2007.  La moyenne canadienne est de 21,9 %.2
  • On estime que le fait de vivre à moins de deux cents mètres d’une autoroute augmente les risques d’accoucher d’un bébé de faible poids ou prématuré. Or, sur l’île, 6 % des futures mères habitent à proximité d’une autoroute.5 6



Source:

1 Statistics Canada. Canadian Community Health Survey (CCHS 2.1) 2003, Cansim Table 105-0292 for Canada, Provinces, CMAs and Health Regions, terminated table. For 2005 and 2007, Canadian Community Health Survey, Indicator Profile, for Canada, Provinces and Health Regions, Cansim Table 105-0502.
2 Statistique Canada. (2003). Enquête sur la santé des collectivités canadienne (cycle 2.1). Tableau CANSIM 105-0292 pour le Canada, les provinces, les RMR et les régions sociosanitaires et tableau CANSIM 105-0502 pour les données de 2005-2007.
3 Clark, W. (2008). L’activité sportive chez les enfants. Tendances sociales canadiennes, 3 juin 2008, Statistique Canada, Ottawa, no 11-008-X au catalogue.
4 Direction de la santé publique. (2005). Objectif jeunes : comprendre, soutenir. Rapport annuel 2004-2005 sur la santé de la population montréalaise. Agence de développement de réseaux locaux de santé et de services sociaux.
5 Généreux, M., Auger, N., Goneau, M. et Daniel., M. (2008). Neighbourhood socioeconomic status, maternal education and adverse birth outcomes among mothers living near highways. Journal of Epidemiology and Community Health, 62.
6 Généreux, M. (2008). Présentation powerpoint : The Likelihood of Adverse Birth Outcomes Among Mothers Living Near Highways According to Maternal and Neighbourhood Socioeconomic Status, 11 juin 2008 à Vancouver. Transmise par Dr. L. Drouin.