Signes vitaux 2010 -  Fondation du Grand Montréal
entete
Encore faut-il avoir un médecin pour pouvoir le tenir à distance. Et pratiquer la prévention devrait être tout aussi agréable et naturel que de manger (sainement) et de s’adonner à des loisirs (actifs).
  • Dès le secondaire III, environ trois jeunes de l’île sur quatre ont déjà eu un amoureux (71 %) et, pour la moitié des filles (51,9 %) et des garçons (51,1 %), des fréquentations ont eu lieu au cours de la dernière année. Une semblable proportion de jeunes du secondaire V ont déjà eu un amoureux (76 %); cependant les filles (63,7 %) se distinguent des garçons (44,3 %) quant au fait d’avoir eu des fréquentations au cours de la dernière année. Dans l’ensemble, plus du tiers de ces adolescents ont vu leurs rencontres amoureuses minées par une forme ou l’autre de violence [psychologique, physique, sexuelle], qu’elle ait été subie ou infligée par eux. 1
  • Une recherche effectuée auprès de jeunes couples montréalais révèle qu’ils sont plus de la moitié (56 %) à contracter le virus du papillome humain (VPH) lors de relations sexuelles avec un nouveau partenaire. D’où l’importance de la prévention. 2
  • Dans la grande région, 972 des naissances de 2009 sont attribuables à des mères de 19 ans et moins,
    ce qui représente 2,2 % du total
    . Dix ans auparavant, la proportion s’élevait à 3,8 %. 3
  • En 2008-2009, les nouveau-nés de faible poids [inférieur à 2 500 grammes] comptent pour 5,5 % des naissances dans la grande région, et 5,9 % sur l’île, en légère amélioration par rapport à il y a cinq ans, tandis que la situation se détériore à Toronto (7 %). 4
  • À Montréal, on observe des taux d’hospitalisation élevés pour asthme pédiatrique dans cinq quartiers, tous défavorisés sur le plan socioéconomique. 5
  • Dans la première moitié des années 2000, excluant maladies, tumeurs et malformations, les principales causes de décès des jeunes de 5 à 17 ans de l’île sont les accidents de transport (14,4 %), le suicide (6,4 %), les incendies et brûlures (4 %), ainsi que les noyades (3,6 %). 6
  • En 2008, on dénombre 111 médecins de famille pour 100 000 résidants de la grande région, davantage qu’à Toronto (90) et Vancouver (103). Pourtant, en 2009, 30,4 % de la population de 12 ans et plus n’a pas de médecin de famille, un taux qui s’élève à 34,6 % sur l’île, tandis que la situation est nettement moins préoccupante à Toronto (8,2 %) et à Vancouver (14 %). 7
  • Entre 2002 et 2007, sur l’île, moins du tiers (30 %) des personnes de 15 ans et plus mangent suffisamment de fruits et légumes, et c’est davantage le fait des femmes (34 %) que des hommes (25 %), sans égard à la langue maternelle. La scolarité, le revenu ainsi qu’une perception positive de sa santé jouent favorablement; il en va de même pour le fait d’être en couple, mais seulement pour les femmes. Au cours de cette période, la consommation des femmes reste stable, alors que celle des hommes s’améliore légèrement. 8
Consommation en quantité suffisante de certains aliments bons pour la santé
chez les personnes de 15 ans et plus, île, 2002-2007
Source : Direction de santé publique 8
  • Entre 2002 et 2007, chez les personnes de 15 ans et plus de l’île, on observe des tendances peu encourageantes : une nette diminution de la consommation de lait et de fromage et aucune amélioration significative pour la consommation des fruits et légumes, du pain de grains entiers et des légumineuses. 8
  • En 2009, 16,6 % des adultes de la grande région sont obèses. Toronto (13,9 %) et Vancouver (11,5 %) font mieux à cet égard, même si ces données ne sont pas moins inquiétantes. 9
  • En 2009, 21,6 % des gens fument au moins occasionnellement dans la grande région, tandis que Toronto (15 %) et Vancouver (13,1 %) obtiennent de meilleurs taux. L’île (19,2 %) est cependant moins en retard que la Montérégie (23,8 %) et que Laval (25,8 %) au regard de cet enjeu majeur de santé. 10
  • En 1971, l’âge moyen auquel les enfants de l’île commençaient à regarder la télévision était de 4 ans. Il a chuté à 5 mois. De nos jours, plus de 90 % débutent avant l’âge de 2 ans. De plus, on estime que les enfants d’âge préscolaire passent en moyenne près de deux heures par jour devant le téléviseur. 11
  • En 2009, près de la moitié (49,9 %) des personnes de 12 ans et plus de la grande région se consacrent à des loisirs actifs, davantage qu’à Toronto (45,3 %) mais tout de même moins qu’à Vancouver (58,6 %). 12
  • Le quart des Montréalais de 65 ans et plus (26 %) s’adonnent à des loisirs inactifs. Jusqu’à 74 ans, c’est davantage le fait des hommes (25 % vs 19%) puis la tendance s’inverse, passé le cap des 75 ans, et les femmes se font plus sédentaires (37 % vs 19%). 13
  • Les premiers progrès importants de la survie après 65 ans sont apparus vers 1941 chez les femmes et 1971 chez les hommes, ces derniers n’enregistrant que très peu d’avancées au-delà des 85 ans. Depuis une vingtaine d’années toutefois, les progrès masculins se sont amplifiés. Sur l’île, en 2003, l’espérance de vie des hommes à la naissance est de 76,5 ans, tandis qu’elle est de 82 ans pour les femmes. Si l’on ne considère que les individus ayant déjà atteint l’âge de 65 ans, les hommes peuvent espérer vivre encore 16,7 ans (dont 13 en bonne santé) et les femmes 20,5 ans (dont 15,4 en bonne santé). 14
  • En 2005-2007, dans la grande région, l’espérance de vie à la naissance atteint 78,7 ans pour les hommes et 83,2 ans pour les femmes. 15
  • Entre 2001 et 2007, 1 389 personnes se sont enlevé la vie sur l’île, soit autour de 230 annuellement. Dans les trois dernières de ces années, le taux est demeuré stable à 12,2 suicides par 100 000 habitants. Les trois quarts (74 %) des suicides ont été commis par des hommes, et ils sont plus nombreux dans le groupe des 25-44 ans, alors que les femmes passent davantage à l’acte dans la tranche d’âge de 45-64 ans.16
  • Selon les données de 2005 de l’OCDE au chapitre du suicide, le Québec se situerait entre la Belgique (4e rang) et la Finlande (5e rang), et Montréal entre la République Tchèque (10e) et la Nouvelle-Zélande (11e), tandis que le Canada occupe une position plus enviable, au 19e rang des 29 pays à l’étude. 16
Camp des P’tits Cuistots
© Maison d’entraide Saint-Paul / Émard
dotLe Camp des P’tits Cuistots – un projet de la Maison d’entraide Saint-Paul / Émard

Le Camp offre des activités éducatives à des jeunes de 6 à 12 ans, afin de les sensibiliser aux rudiments d’une saine alimentation, tout en souhaitant qu’ils adoptent de meilleures habitudes et les transmettent à leur famille. Au programme: le matin, activité de cuisine avec un cuisinier, le midi dégustation des plats cuisinés et l'après-midi, activités thématiques autour de l'alimentation et des saines habitudes de vie.


http://maison-entraide.org
La troupe du Théâtre Aphasique
© Pierre Labranche
dotL'aphasie n’est pas une maladie en soi, mais l’une des conséquences les plus dévastatrices d’une lésion cérébrale qui affecte divers aspects du langage, et les personnes qui en sont atteintes voient leurs capacités de communiquer diminuées. Dans la grande région, on les estime à près de 10 000, auquel s’ajoutent environ 2 000 nouveaux cas par année. Orthophoniste et femme de théâtre, Anne-Marie Théroux a eu l’idée d’explorer d’autres avenues d’expression et de réalisations personnelles pour aider ces personnes à surmonter le mutisme et l’isolement social dont elles sont trop souvent victimes. Depuis 1992, la troupe du Théâtre Aphasique a ainsi donné pas moins de 130 représentations de ses huit productions différentes, auprès de quelque 20 000 spectateurs partout au Québec, mais aussi à Caraquet et Moncton, à Dijon, Nantes et Paris.
http://www.theatreaphasique.org/
Sources :

1 Violence et fréquentations amoureuses au secondaire : coup d’œil à Montréal. Enquête sur le bien-être des jeunes Montréalais, Rapport thématique nº 3, par Hélène Riberdy et Marc Tourigny, Direction de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 2009, 26 p.
http://www.santepub-mtl.qc.ca/Publication/pdfjeunesse/violence_frequentations.pdf

2 « Le VPH affecte 56 % des jeunes adultes dans une nouvelle relation », Journal Forum, 14 janvier 2010
http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-de-la-sante/le-vph-affecte-56-des-jeunes-adultes-dans-une-nouvelle-relation.html

3 Naissances selon le groupe d'âge de la mère par région métropolitaine de recensement, Québec (6 avril 2010), Banque de données des statistiques officielles sur le Québec
http://www.bdso.gouv.qc.ca/pls/ken/iwae.proc_acce?p_temp_bran=ISQ

4 Problèmes de santé – Grossesse et accouchement et Donner naissance au Canada, Institut canadien d’information sur la santé
http://vitalsignscanada.ca/rpt2010/III-1.pdf

5 Riches de tous nos enfants. La pauvreté et ses répercussions sur la santé des jeunes de moins de 18 ans, troisième rapport national sur l’état de santé de la population du Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, 2007, 162 p.
http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2007/07-228-05.pdf

6 En santé pour l’avenir ? Un portrait des jeunes Montréalais d’âge scolaire – 2e édition, Direction de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 2010, 46 p.
http://www.santepub-mtl.qc.ca/Publication/pdfsurveillance/portraitjeunes_v2.pdf

7 Rapports sur les indicateurs de santé, Institut canadien d’information sur la santé
http://vitalsignscanada.ca/rpt2010/III-2.pdf
et Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, Tableaux Cansim 105-0502, Statistique Canada
http://vitalsignscanada.ca/rpt2010/III-10.pdf

8 La santé est-elle au menu des Montréalais ? Portrait de la consommation alimentaire des Montréalais pour la période 2002-2007, par Nathalie Pouliot et Lise Bertrand, Direction de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 2009, 23 p.
http://www.santepub-mtl.qc.ca/Publication/pdfnutrition/santeaumenu.pdf

9 Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, Tableaux Cansim 105-0501, Statistique Canada
http://vitalsignscanada.ca/rpt2010/III-3.pdf

10 Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, Tableaux Cansim 105-0501, Statistique Canada
http://vitalsignscanada.ca/rpt2010/III-5.pdf

11 Pour revaloriser le droit au jeu, par Marie Jacques, Direction de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 2009
http://www.santepub-mtl.qc.ca/droitsenfant/pdf/droitaujeu.pdf

12 Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, Tableaux Cansim 105-0501, Statistique Canada
http://vitalsignscanada.ca/rpt2010/III-6.pdf

13 Vieillir à Montréal. Un portrait des aînés, Direction de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 2008, 23 p.
http://www.santepub-mtl.qc.ca/Publication/pdfsurveillance/vieilliramontreal_v2.pdf

14 Vie des générations et personnes âgées : aujourd'hui et demain, Volume 1 (faits saillants), par Hervé Gauthier, Sylvie Jean, Georges Langis, Yves Nobert et Madeleine Rochon, Institut de la Statistique du Québec, 2004
http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/conditions/vie_generation.htm
Portrait de santé du Québec et de ses régions 2006 : les statistiques, deuxième rapport national sur l’état de santé de la population du Québec, Institut national de santé publique du Québec, 2006
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/545-PortraitSante2006_Statistiques.pdf

15 Espérance de vie à la naissance selon le sexe, par région métropolitaine de recensement, Québec (2 mars 2010), Banque de données des statistiques officielles sur le Québec
http://www.bdso.gouv.qc.ca/pls/ken/iwae.proc_acce?p_temp_bran=ISQ

16 Santé mentale des Montréalais. Portrait des indicateurs du tableau de bord stratégique 2004-2005 à 2006-2007, par Michel Roberge, Marik Danvoye et al., Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, 2010, 69 p.
http://www.cmis.mtl.rtss.qc.ca/pdf/publications/isbn978-2-89510-749-1.pdf